YPALs au festival Reims Scènes d’Europe 2017

Le programme 2017 du festival Reims Scènes d’Europe se concentrait sur le thème des réfugiés. Les membres de YPAL ont assisté aux spectacles du festival Reims Scènes d’Europe, ont rencontré les artistes, discuté et comparé leur expériences en tant que spectateurs, et échangé leurs opinions et idées sur le rôle du public, et ils ont aussi débattu des sujets soulevés dans le cadre du festival. Les YPALs sont un excellent exemple de comment les spectateurs peuvent participer activement au théâtre et d’en quoi ils peuvent contribuer à une nouvelle définition du public.


Les YPALS ont aussi pris part à un atelier d’écriture tenu par notre journaliste italien, qui publie régulièrement dans notre magazine en ligne conflict-zones.reviews. Cette fusion créa une synergie entre notre programme de développement d’audience YPAL et notre plateforme des YJO – Young Journalists on Performing Arts.


« Awakening the Eye » était un atelier de deux jours dédiés aux passionnés de théâtre qui souhaitaient aller plus loin dans leur réflexion sur un événement aussi complexe qu’une pièce de théâtre.

Les codes du théâtre peuvent être particulièrement difficiles à déchiffrer, en particulier dans le cadre d’évènements internationaux, où les spectateurs et les artistes ne partagent pas la même langue et les mêmes origines. Deux instruments ont servi de point de départ à cet atelier : la mémoire et l’écriture.

La première est un outil de base pour se souvenir d’images, de mots, de couleurs, de faits et de personnages de la pièce que nous venons de voir ; la seconde est une structure fermée mais pourtant très maniable pour organiser des souvenirs, des pensées et des réflexions, afin que d’autres personnes puissent comprendre ce que nous avons vu et saisi de la pièce.

Ces deux instruments, seuls ou en combinaison, ont une chose en commun : Ils font ressortir la présence du spectateur.

Ainsi, le but de cet atelier n’était pas de fournir les outils nécessaires à une analyse objective de la pièce, au contraire : C’était de redécouvrir l’importance de notre rôle en tant que spectateurs. L’action de se rappeler et d’organiser notre mémoire nous mène à avoir conscience de manière plus définie de notre propre vision, à terminer le processus créatif commencé par l’artiste.

______________________________________________________________________________________________


Un événement par l'Union des Théâtres de l’Europe en collaboration avec la Comédie de Reims. Dans le cadre du programme de réseau CONFLICT ZONES | ZONES DE CONFLIT.

Avec le soutane du programme Europe Créative Europe de l'Union Européenne.

2 - 11 février, 2017