Krystian Lupa

Né en 1943 à Jastrzebie Zdroj en Pologne, il étudie les arts graphiques à l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie. Il commence sa carrière de metteur en scène à la fin des années 70 au Teatr Norwida de Jelenia Gora, tout en dirigeant quelques productions au Stary Teatr de Cracovie. Il en devient le metteur en scène attitré en 1986.


Depuis 1983, Krystian Lupa enseigne la mise en scène au Conservatoire d'Art Dramatique de Cracovie. Dans un texte intitulé Le théâtre de la révélation, Krystian Lupa expose sa conception du théâtre comme instrument d'exploration et de transgression des frontières de l'individualité. Il a monté ou adapté pour la scène des auteurs tels que Musil (Esquisses de l'homme sans qualité, 1990), Dostoïevski (Les Frères Karamazov, 1990), Rilke (Malte ou le triptyque de l'enfant prodigue, 1991), Thomas Bernhard (La Plâtrière, 1992 ; Emmanuel Kant et Déjeuner chez Wittgenstein, 1996; Auslöschung-Extinction, 2001), Tchekhov (Platonov, 1996), Hermann Broch (Les Somnambules, 1998), Werner Schwab (Les Présidentes), Boulgakov(Le Maître et Marguerite, 2002), Friedrich Nietzsche et Einar Schleef (Zaratustra, 2006). À la suite de Factory 2 (la Colline - théâtre national), il crée le projet en deux volets Persona. La première partie (2009) – Persona. Marilyn – était dédiée à Marilyn Monroe, la seconde (2010) – Persona. Le corps de Simone – à Simone Weil. En 2011, il met en scène Salle d’attente au théâtre Polski de Wroclaw, inspiré de Catégorie 3.1 de Norén. En 2012, il créé à nouveau La Cité du rêve d’après le roman de Kubin, et L’Autre Côté à l’occasion du Festival d’Automne à Paris. De nombreux prix ont distingué son travail: le dernier en date étant le Prix Europe pour le théâtre, en 2009.

MEMBER D'HONOUR
Metteur en scène


Pologne