Andrzej Wajda
(1926 - 2016)

Metteur en scène tant au théâtre qu’au cinéma, scénariste et scénographe, Andrzej Wajda est considéré comme un des artistes les plus éminents de l'histoire du cinéma polonais. Né le 6 mars 1926 à Suwalki, en Pologne, Wajda étudie à l'Académie des Beaux-Arts de Cracovie. Il mêle au long de sa carrière théâtre et cinéma. Ses fresques, aux accents épiques et au ton exalté et romantique, rompent avec le ton partisan de la propagande du réalisme socialiste sur lequel il a souvent lancé un regard critique acerbe. Il côtoie les grands thèmes de l'Histoire nationale, dénonçant la haine et la compromission politique tout en glorifiant l'abnégation et l’implication au sein de grandes causes humanistes. Bravant la censure, il saura rester une sommité artistique et une instance morale pour sa nation, avant comme après l'ère communiste. Il reçoit un Oscar en 2000 saluant l'ensemble de son œuvre.


Wajda fait ses débuts théâtraux en 1959 au Théâtre Dramatique de Gdynia puis collabore avec le Stary Teatr de Cracovie dès 1963. Il travaille aussi avec plusieurs scènes étrangères. Dès les années 70, il est reconnu comme des meilleurs artistes du théâtre polonais. Sur la scène, tout comme au cinéma, il ne craint pas de prendre à bras le corps les querelles politiques. Tel est le cas d' Antigone de Sophocle (1984, Stary Teatr à Cracovie) joué dans la réalité de l'état de siège. Il expérimente et confie, en 1989, le rôle Hamlet à une femme (Teresa Budzisz-Krzyzanowska au Stary Teatr de Cracovie) ou offre le rôle de Nastazja à une sommité du théâtre japonais Kabuki (Tamasaburo Bando au Théâtre Benisan de Tokyo).

MEMBRE D'HONNEUR
Metteur en scène et cinéaste


Pologne